Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 20:18

Micro, Michael Crichton et Richard Preston, Pocket,

532 pages,

 

Vin Drake, puissant directeur de la société high-tech Nanigen, fabricante de robots miniaturisés, attire à Hawaï sept brillants étudiants venus de Harvard. Mais il leur a caché la véritable raison pour laquelle il a besoin d’eux, et la rencontre tourne vite à l’affrontement.

Miniaturisés, abandonnés dans une forêt tropicale où le moindre insecte représente un danger mortel, les étudiants n’ont pour se défendre que leurs connaissances de biologistes.

Commence alors une folle lutte pour survivre à une nature aussi cruelle que fascinante et à un Vin Drake prêt à tout pour se débarrasser de témoins gênants…

 

Dernier roman de Michael Crichton, et pour cause, il est mort avant d’avoir fini de l’écrire. Richard Preston, fervent admirateur de l’auteur défunt (ce n’est pas moi qui le dit, c’est écrit à la première page) en achève l’écriture. Malheureusement cela se sent. Non pas que l’on change fondamentalement de style, mais il m’a semblé que le début est un peu plus brouillon, avec des répétitions, des approximations… J’ai eu l’impression d’un premier jet de roman, non relu. Peut-être que Preston n’a pas voulu reprendre le texte initial, en hommage à l’auteur révéré, peut-être pas… toujours est-il que la suite est plus cohérente que les premiers chapitres.

Ceci dit à part ce léger décalage de départ, l’histoire démarre sur les chapeaux de roues : des morts étranges, dont l’explication ne vient qu’à la fin, des étudiants jeunes et talentueux, promis à un bel avenir qu’on doute calme et radieux (sinon y aurait-il une histoire ?) et un intrigant staff d’une entreprise de haute technologie spécialisée dans les robots miniatures sont les premiers ingrédients. Ajoutez-y un dépaysement sous les vents chauds d’Hawaï et vous avez la recette d’un bestseller.

Classique dans son architecture : des gentils (les étudiants évidemment, quoique…) sont poursuivis par des méchants (surtout un), ils rencontrent en cours de route des monstres sanguinaires (ce qui provoque quelques dommages collatéraux)… Tout est bien qui finit bien (enfin pas pour tout le monde) parce que, quand même, on est dans un roman d’aventure américain.

Voilà de quoi se divertir le temps d’un été sur une plage surbondée…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by vhs
commenter cet article

commentaires

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche