Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 18:49

  

 

 

Carnaval, Ray Celestin, Cherche midi, 492 pages  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au cœur du Sud profond, La Nouvelle-Orléans, construite sur des marécages en dessous du niveau de la mer, a toujours été aux prises avec tornades, inondations et épidémies de toutes sortes. La nature du sol en fait une cité qui s’affaisse, où les morts ne peuvent être enterrés. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Nombre de menaces ont toujours plané au-dessus de la bille. Et pourtant…

Lorsqu’en 1919 un tueur en série s’attaque à ses habitants en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarots, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant siciliennes, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida, et ancien policier tout juste sorti de prison, Luca D’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

 

 

Avec Carnaval on effectue une plongée en apnée dans les profondeurs de la Nouvelle-Orléans des années folles. La lointaine première Guerre Mondiale a laissée quelques traces vite effacées par un quotidien violent. Entre la mafia qui s’infiltre jusque dans les rangs de la police, le vaudou qui rôde dans les marécages environnants et la ségrégation raciale omniprésente, il y a de quoi être inquiet, alors quand de tranquilles commerçants commencent à perdre la tête à coup de hache, La Nouvelle-Orléans tremble.

A l’origine de ce roman, une véritable série de meurtres jamais élucidés. L’auteur donne ici sa vision romanesque, sans affirmer de vérité. Un possible parmi d’autres.

Trois enquêteurs, un policier, un ancien policier mafieux et une jeune apprenti détective, vont chercher à démasquer le tueur. Trois enquêtes différentes qui mènent à la solution.

Mais au-delà de la simple intrigue policière, ce sont aussi trois mondes bien différents que nous fait explorer l’auteur : la communauté noire du Sud, aux prises avec une ségrégation encore plus ou moins acceptée, entre misère et musique, vaudou et guérisseur, où Noirs et Blancs se mélangent en secret. La mafia et ses origines, des familles issues d’une même région en Italie, qui ont mis en place une organisation criminelle dans ce nouveau monde où tout est possible. Enfin, garant, normalement, de l’ordre, à la frontière du bien et du mal, glissant dans l’un ou l’autre au rythme des faux pas, la police de la ville, gangrénée par la mafia mais d’où émerge un homme particulièrement attachant et intègre.

L’auteur a su restituer l’ambiance de ces années folles entre la guerre et la prohibition, où tout, ou presque, était permis, avec en fond la musique noire, le jazz et ses trompettes fabuleuses, et un clin d’œil au grand Louis Armstrong !

J’ai aimé me retrouver aux confins de ce monde aux multiples facettes, entraînée tantôt par l’un puis par l’autre enquêteur, suivre des pistes qui a priori ne partent pas dans la même direction. J’ai aimé aussi l’audace de l’auteur à reprendre ce fait divers du début du siècle dernier pour en faire un roman haletant et profond, jouant avec les couleurs et les sentiments (ne vous fiez pas à la blancheur des corps, c’est souvent là que se retrouvent les âmes les plus sombres, et « vice »et versa). Et surtout j’ai beaucoup apprécié la fin du roman : le dénouement est parfaitement plausible et les personnages évoluent comme je l’espérais. En résumé : un bon moment de lecture.

 

Ce roman a été lu dans le cadre du club des Explorateurs.

Je remercie le site Lecteurs.com pour m’avoir fait découvrir ce roman. 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by vhs
commenter cet article

commentaires

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche