Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 22:30

vive la familleJ'ai trouvé ce livre sur la table de nuit de Maman après son décès. J'ai mis plus d'un an à l'ouvrir. Au delà des circonstances de sa découverte, le titre m'attirait, irrésistiblement, comme un message laissé…

La quatrième de couverture m’a encouragé :

«  1953. Dans la sympathique station balnéaire de Stepmouth en Angleterre, Rachel, jolie ado de seize ans, tombe amoureuse du sulfureux Tony, contre l’avis de Bill Vale, son frère. Détestant le jeune homme, Bill désapprouve cette liaison et renie sa sœur…

Cinquante ans plus tard, Laurie Vale, la fille de Bill, reçoit un drôle de coup de fil. d’une certaine Rachel ! Une tante tombée du ciel, dont elle ignorait l’existence et qui l’invite à venir la rencontrer. Direction Majorque, son soleil, ses palmiers, ses plages de sables fin et ses coups de théâtre à la chaine. Au programme ? Redécouverte d’un passé soigneusement enfoui et chassés-croisés sentimentaux, le temps d’un regroupement familial non autorisé… »

En parlant de couverture… je dois franchement avouer que je n’aurais jamais investi dans ce roman sans ce contexte particulier. Il est même fort à parier que je ne l’aurais pas emprunté à Maman car la photo très kitch des deux personnages féminins dos à dos, téléphone en main et sourire éclatant sur fond framboise écrasée m’aurait plutôt repoussé. Le titre ne m’aurait pas plus attiré, « We are family » de la version originale étant devenu ce « Vive la famille ! » ironique.

Et c’eût été dommage.

L’écriture est à deux mains : les auteurs, mariés à la ville, Josie Lloyd et Emlyn Rees, ont bâti leur roman sur deux temporalités. Une histoire raconte la rencontre entre Rachel et Tony en 1953, avec en toile de fond l’histoire de leur propre famille, le poids de celle-ci sur leur vie ; et une autre qui se passe aujourd’hui, avec comme protagonistes les descendants de ces personnages.

Les deux histoires se mêlent et se recoupent pour amener le lecteur dans les tréfonds des secrets de famille.

C’est un livre qui se lit facilement. Il n’y a pas de rebondissements extraordinaires et l’intrigue assez simple est facile à percer. Pourtant, je ne me suis pas ennuyée une minute en compagnie de la famille Vale-Glover. Même si l’issue de l’histoire est très prévisible, l’alternance entre passé et présent rend le récit intéressant.

J’ai passé un bon moment de lecture… et pour la petite histoire, pas de révélation d’outre-tombe pour moi, ouf !

.

Partager cet article

Repost 0
Published by vhs
commenter cet article

commentaires

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche