Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 23:12

Runes4ème de couverture : Un tueur en série sévit à Dublin. Les victimes semblent être choisies au hasard mais toutes ont un point commun, elles habitent au bord de la Liffey, le fleuve qui traverse la capitale irlandaise. Simple hasard ou coïncidence ? Pas sûr, d’autant que sur chaque lieu du crime un petit galet comportant une étrange inscription est retrouvé. Deirdre Mc Neill, jeune ethnologue spécialiste des rites anciens et civilisations oubliées, explique aux enquêteurs qu’il s’agit d’une rune, lettre de l’alphabet qu’utilisaient les Vikings voilà plis de mille ans quand ils venaient notamment ravager et piller les côtes irlandaises. Les soupçons de la Gardà dublinoise se portent rapidement sur Erik, un professeur norvégien.

Aidée par un jeune journaliste, Deirdre tente d’innocenter son collègue. Sa quête de vérité l’entrainera  des ruelles sombres jusqu’aux eaux noires et troubles du port de Dublin. Une plongée dans les bas-fonds de l’âme, mais également aux sources de l’histoire de la ville, marquée par l’héritage viking.

 

 

Voici le second roman que je lis de cet auteur et pour l’instant je dois bien dire que je ne suis pas déçue. Bien au contraire c’est avec un enthousiasme grandissant que j’ai parcouru les 320 pages de ce polar irlandais. A priori on retrouve un personnage déjà apparu dans un précédent ouvrage Ogham (que je n’ai pas - encore - lu), la jeune et jolie Deirdre Mc Neill. On apprend au passage qu’elle se remet d’une rupture ce qui, habituellement, laisse à penser qu’il y aura une romance en arrière-plan de l’histoire. Evidemment me direz-vous. Et bien que nenni ! Peut-être, à la fin, l’ombre d’un rapprochement… mais à ma grande satisfaction, l’auteur a su ne pas tomber dans le cliché de l’héroïne qui tombe amoureuse en cours de route.

Je n’approfondirai pas sur l’histoire en elle-même (palpitante) car je ne voudrais pas risquer de dévoiler des indices qui défloreraient l’intrigue. J’ai particulièrement apprécié la façon dont l’auteur perd le lecteur tout en lui livrant les indices qui le mèneront à l’assassin tout à la fin. Les personnages sont intéressants et attachants.  On est loin de la caricature. Les personnalités sont plurielles, mais je n’en dirai pas plus…

C’est un récit bien documenté où j’ai beaucoup appris et qui me donne envie d’approfondir mes pauvres connaissances dans le domaine des peuples du nord.

Bref, un bon polar qui se lit d’une traite.

 

Et c’est avec regret que j’ai rendu l’exemplaire à ma cousine qui me l’avait gentiment prêté, j’en profite pour la remercier de m’avoir fait découvrir cet auteur que je ne vais pas manquer de suivre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche