Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 17:42

une vivier 3Le vivier, Armand Gautron, éditions AG, 271 pages, 17 euros.


Une nuit, deux corps surgissent sans la nuit Vitryate. Deux d’un coup, dont un congelé. Deux corps de femmes disparues depuis une dizaine d’années….

A la lecture de l’article paru dans l’Union, Antoine repense à cette pauvre madame Douisele venue lui parler de sa fille Lorraine, disparue elle aussi depuis 10 ans… Et si… ?

La juge d’instruction nomme Soraya Legoff pour mener cette enquête. La ville de Vitry-le-François est trop petite pour que Soraya et Antoine mènent leur enquête chacun de leur côté, la rencontre est inévitable.

Une course contre le temps dans les rues de Vitry-le-François, voilà ce qui les attend…

 

 

Je ne suis pas familière de la ville de Vitry-le-François et j’avoue que ce roman m’a donné envie de visiter cette ville. C’est déjà un premier bon point.

Le second est que j’ai trouvé ici un bon polar comme je les aime. Les personnages ont de la profondeur : Antoine Landrini, le privé, ex-policier, au caractère bien trempé, personnage récurrent d’Armand Gautron dont la vie est dévoilé petit à petit. Mais contre toute attente, Antoine Landrini n’est pas le personnage central du récit qui met en parallèle les enquêtes de la police et celle d’Antoine Landrini ainsi que les activités du tueur.

Le troisième est le style : simple au service de l’histoire, en un mot efficace. Le narrateur est omniscient, il sait tout, voit tout et pourtant laisse le lecteur dans l’expectative : quel est le mobile de Pierre ? Quel est le rôle de Boris ? La solution n’apparait qu’au terme d’une enquête haletante.

 

Un indice ? Regardez donc un plan de la ville et cherchez…

Pour en savoir plus, visitez le site de l'auteur : http://www.ag-creations.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche