Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 17:53

anna gavalda echappée belle

 

Quatrième de couverture :

Garance, Simon, Lola et Vincent sont frères et sœurs unis par les souvenirs et par le cœur. Ils se retrouvent tous les quatre à l’occasion d’un mariage qui s’annonce particulièrement ennuyeux. Sur un coup de tête, ils décident de s’éclipser et de prendre le chemin des écoliers pour quelques heures. Le temps de voler de rares instants de bonheur à la vie….

Un livre drôle et pudique, au style léger, direct, d’une séduisante simplicité.

 

C’est Sylvie qui m’a prêtée ce livre. J’ai, comme beaucoup, quelque part dans ma PAL, le fameux Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, mais je n’ai pas encore l’occasion, l’envie, le courage (peut-être) de l’ouvrir. Il reste là, à portée de main, à attendre, patiemment, que son heure sonne. J’avais un peu honte de ne pas encore avoir fait connaissance avec cet auteur dont on me dit depuis si longtemps le plus grand bien. Mais, je dois l’avouer : j’avais peur d’être déçue. Fidèle à la parole de Sacha Guitry (le meilleur moment dans l’amour est quand on monte l’escalier), je préférais donc retarder ce moment de lecture… Le retarder tant que je prenais le risque de ne jamais rencontrer Anna Gavalda.

C’eût été dommage.

Ce petit récit n’a pourtant rien de particulier. Pas d’intrigue haletante, pas de suspense insoutenable… mais un ton, des portraits, une tranche de vie.

L’humour est présent dès les premières pages. Il s’estompe progressivement pour faire place à une certaine gravité qui sied particulièrement au texte. La narratrice, Garance, entre dans la voiture de son frère, Simon, venu la chercher en compagnie de sa charmante épouse afin d’aller assister au mariage d’une vague parenté. S’en suit un échange acide entre les deux femmes. Le ton est donné.

Le point de vue est celui de Garance, le récit à la première personne du singulier (décidément j’adore ça) ce qui confère à l’histoire une tournure particulière. En effet, ce mariage n’est qu’un prétexte pour que la fratrie se retrouve et passe un dernier jour ensemble, comme lorsqu’ils étaient enfant.  

Prétexte et symbole à la fois : celui du passage de l’enfance-adolescence à l’âge adulte, de l’insouciance à l’engagement. Garance est encore célibataire, vivant comme une étudiante, passant des soirées à boire ou à jouer au poker... et qui sent malgré elle venir le temps des responsabilités.

Un petit roman, presqu’une nouvelle (à peine 120 pages) riche en émotion, vecteur d’une prise de conscience : celui du temps qui passe, irrémédiablement, changeant en souvenirs nos instants les plus précieux.

Bon, si je comprends bien, je n’ai plus qu’à replacer le premier succès d’Anna Gavalda sur le dessus de ma PAL… et si j’étais déçue ?

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pyrausta 26/11/2011 19:55


Je ne connais pas celui là ,j'ai bien evidemment lu "ensemble et c'est tout'" et apres avoir vu le boulevarsant "je l'aimais" dimanche à la TV  j'ai acheté le livre qui m'attend.


Alors pourquoi pas celui là? ta chronique invite à le decouvrir. 

vhs 26/11/2011 20:30



C'était bien mon intention. Merci!



A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche