Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 11:02

la vie très privée de Mr SimLa vie très privée de Mr Sim, Jonathan Coe, Gallimard, 22 euros, 449 pages.

 

Quatrième de couverture :Maxwell Sim est un loser de quarante-huit ans. Voué à l’échec dès sa naissance (qui ne fut pas désirée), poursuivi par l’échec à l’âge adulte (sa femme le quitte, sa fille rit doucement de lui), il s’accepte tel qu’il est et trouve même certaine satisfaction à son état.

Mais voilà qu’une proposition inattendue lui fait traverser l’Angleterre au volant d’une Toyota hybride, nantie d’un GPS à la voix bouleversante dont, à force de solitude, il va tomber amoureux. Son équipée de commis-voyageur représentant en brosses à dents dernier cri, le ramène parmi les paysages et les visages de son enfance, notamment auprès de son père sur lequel il fait d’étranges découvertes : le roman est aussi un jeu de piste relancé par la réapparition de lettres, journaux, manuscrits qui introduisent autant d’éléments nouveaux à verser au dossier du passé. Et toujours Max pense à la femme chinoise et  sa fille, aperçues dans un restaurant en Australien dont l’entente et le bonheur d’être ensemble l’on tant fasciné. Va-t-il les retrouver ? Et pour quelle nouvelle aventure ?  …

 

 

Maxwell Sim ou le drame de la solitude… Oui, Max est un homme seul. Seul face à lui-même, face à ses choix, passés et présents, ou plutôt à ses absences de choix. Personnage qui aurait pu être sans consistance sans le talent de Coe qui transcende ce loser patenté. C’est au cours d’une espèce de roadmovie que pas à pas, de retour sur un passé douloureux, que Max se construit et réussi à se dépasser pour prendre, enfin, sa vie en main.

Presque psychanalytique, ce roman est l’histoire d’un personnage que l’auteur accompagne. Sa vie monotone de dépressif post divorce, s’enrichit page à page d’anecdotes non seulement sur sa propre existence, mais surtout sur les personnages qui l’entourent : ses parents, ses amis d’enfance, les amis de ses parents.

Long monologue de Maxwell, la vie privée de Mr Sim relate sa vie intime, celle de ses pensées les plus secrètes, les plus sombres aussi, finissant par les avouer… à son GPS. Solitude d’un homme qui réalise en croisant, par hasard, le chemin d’une femme et de sa fille, qu’il a tourné le dos à sa vie. Histoire d’une prise de conscience douloureuse dont l’issue est aussi inattendue que surprenante.

 

 

Finalement ce roman de Coe m’a donné envie de poursuivre avec cet auteur, ce qui n’avait pas été le cas avec son précédent. Comme quoi, il faut parfois savoir aller au-delà d’une première impression…

Partager cet article

Repost 0
Published by vhs
commenter cet article

commentaires

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche