Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 17:06

 

l'olympe des infortunes« C’est une bande de terre délaissée, un terrain vague. Entre le chaos de la ville et le silence de la mer. C’est un havre et une remise – le royaume des laissés-pour-compte.

Là règnent les oubliés volontaires, ceux dont on ne veut plus, ceux qui fuient et chantent le bonheur d’être hors du monde : ivrognes, sans grades, clochards célestes… Ach le Borgne est leur Poète, leur philosophe, leur musicien. Ses histoires ravissent les oreilles du petit peuple venu l’écouter. Il s’est créé ici une communauté de fortune, une famille. Ni anges, ni démons, ces réprouvés ont eu leur part de mensonges et de vices, leur de crime Et les tentations, trop humaines, sont partout Ici comme ailleurs, la vie suit son cours, chaotiques, drôle et surprenant… »

Voilà la quatrième de couverture qui m’a tentée lors d’un des partenariats de janvier avec B-o-B. En plus, je n’avais encore jamais abordé l’île Khadra qui me faisait de l’œil depuis un bon moment déjà. Mais vous savez ce que c’est : on repousse sans cesse les voyages vers ses terres lointaines de la littérature, pensant y trouver des rives escarpées par une langue trop ardue, ou peuplées d’indigènes aux psychologies trop complexes.

Et, nous avons bien tort.

Mon séjour dans l’Olympe des infortunes fut des plus doux. Bien que trop bref (188 pages en édition Pocket), cette histoire me donne des envies d’aller plus loin avec ce curieux guide qui prit comme nom de plume celui d’une femme (Yasmina) alors qu’il fut gradé dans l’armé Algérienne.

Effectivement, le décor n’est pas celui de palaces méditerranéens, nous sommes dans un terrain vague, à la limite d’une décharge, et d’une mer inconnue. Au loin, la ville et ses secrets, la ville et ses maléfices. Les habitants de ce périmètre de désolation sont de pauvres bougres apparemment. Mais des bougres qui ont la fierté de leur état, des Horrs : des clodos qui se respectent et marchent la tête haute, clodos par choix uniquement… dixit Ach. Par choix… cela laisse perplexe sur le coup, mais après tout pourquoi pas ? On fait connaissance de Junior, le protégé d’Ach.

Alors que le thème de l’homosexualité est abordé dans un autre groupe vivant sur la plage, aucune allusion à cela entre Ach et Junior. D’ailleurs au fil du récit, c’est bien un rapport filial qui est de plus en plus présent. Ach se veut paternel, protecteur avec Junior, trop… comme souvent, il en devient étouffant.

C’est aussi un récit initiatique. Le chemin difficile de la liberté arpenté par l’un comme par l’autre, est aussi bien souvent celui de la solitude.

Une magnifique histoire au pays des marginaux qui malgré leur carapace ont le cœur aussi tendre que n’importe quel homme.

 

Et pour ceux qui voudraient aller plus loin avec Yasmina Khadra, n’hésitez pas à visiter son site.

 

Merci BoB et les éditions Pocket pour ce beau voyage.

 

Lu dans le cadre du partenariat   logobob01

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche