Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 19:15

etrange-suicide.jpgEtrange suicide dans une Fiat rouge à faible kilométrage, L.C. Tyler, Pocket, 272 pages

 

Quatrième de couverture : On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Lorsque son ex-femme, Géraldine, disparaît, Ethelred décide de mettre à profit ses talents de détective pour la retrouver.

Petit problème : les connaissances en criminalité d’Ethelred, écrivain professionnel, proviennent de romans policiers tout droits sortis de son imagination qui, depuis un moment, s’est, elle aussi volatilisée.

Quoi de mieux, pour retrouver l’inspiration, qu’une enquête grandeur nature ? De fausses pistes en révélations renversantes, la réalité dépasse de loin la fiction…

 

Ce petit roman anglais, au nom à rallonge et à la couverture kitsch est un policier délicieux. J’avoue être sous le charme de ce L.C. Tyler.

Elthelred Tressider est un écrivain britannique pratiquement inconnu. Il publie sous trois identités différentes des romans policiers avec un inspecteur récurrent qui ne vieillit jamais, des policiers historiques qui se déroulent au XIVème siècle et des romans à l’eau de rose où des « chirurgiens maxillo-faciaux ont une vie sexuelle débridée ». Bref, tout un univers.

L’autre personnage de cette charmante histoire est Elsie Thirkettle, agent littéraire de son état. Elle suit de très près la vie de son poulain, allant jusqu’à l’ingérence pure et simple. Brute de décoffrage, comme on dit, elle est très honnête dans ses critiques (page 14) qualifiant ainsi un manuscrit qu’elle vient de lire : « c’est de la merde.

_ Tu pourrais être un peu plus précise ?

_ De la merde de chien. »

Le ton est donné.

Loin de se prendre au sérieux, ce roman fait la part belle à l’humour. Les personnages sont bien croqués, hauts en couleurs pour certains.

 

Mais au-delà de cela, quelques astuces littéraires créent la surprise (comme les changements de narration notamment au chapitre). La création elle-même s’invite dans le récit. Il y a des mises en abîme qui perdent le lecteur, puis un retour au schéma narratif initial qui le remettent sur le chemin de l’enquête de départ… Un labyrinthe aussi tortueux que l’histoire de cette femme retrouvée morte dans une Fiat rouge… L’histoire d’un crime parfait en quelque sorte…

Partager cet article

Repost 0
Published by vhs - dans humour
commenter cet article

commentaires

Le Chat du Cheshire 26/01/2015 22:49


Il me tente bien celui-ci !

vhs 27/01/2015 10:00



En plus, j'ai cru comprendre qu'il y avait une suite!



A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche