Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 17:06

harold-new.jpg

Ceci est le cri du corbeau. Non, pas celui qui écrit des missives fielleuses contre ses voisins. Non, un vrai corbeau qui se nomme Harold.

Harold, tel est le titre du dernier roman de Louis-Stéphane Ulysse aux éditions du Serpent à Plumes.

J'ai découvert ce livre dans le cadre du partenariat B-o-B .

Voilà ce qu’il en était dit :

Nous sommes aux Etats-Unis en septembre 61. Chase Lindsey, un éleveur d’oiseaux, recueille un corbeau blessé qui porte une bague argentée à la patte. L’oiseau s’appelle Harold.

Ray Berwick, le dresseur de Hollywood, cherche des oiseaux pour un film en préparation, Les Oiseaux d’Hitchcock. Chase s’y rend avec ses volatiles. Lui et Harold sont fascinés par Tippi Hedren. Mais Harold est dangereux… et Tippi, en déroute…

Voici le point de départ d’une histoire hors du commun : l’histoire d’amour de Harold le corbeau et de Tippi Hedren. Le fil rouge qui permet à Louis-Stéphane Ulysse de dérouler, avec des personnages ayant existé pour la plupart, une histoire à suspens admirablement construite. Autour de l’étrange relation du corbeau avec l’actrice, se trame un écheveau d’enlèvements, chantages, manipulation, poursuites et trafics en tous genres.

Le lecteur immergé à Hollywood, suit avec plaisir Hitchcock, bien sûr, et ses rapports ambigus avec son actrice, Gianelli, un preneur son, Lew Wasserman agent influent à Universal, Eva Saint-Cyr, la doublure de Tippi, égérie et starlette à la petite semaine, Sydney Korshack, avocat mafieux, Richard « Iceman » Kulkinsky, tueur qui gravite autour de l’affaire de l’assassinat de Kennedy…

Programme on ne peut plus alléchant pour moi qui ai adoré le film d’Hitchcock. Je me voyais déjà (non, pas en haut de l’affiche) découvrir moult anecdotes sur le grand réalisateur.

J'ai reçu rapidement mon exemplaire et je me suis plongée dans l'univers d'Hollywood.

Le début m’a accroché, bien que ce fusse une épreuve non corrigée (là, j’avoue avoir eu un peu de mal avec les répétitions, coquilles et autres, mais bon j’étais prévenue et je ne doute pas que le livre qui sortira le 26 août soit parfait). Mais très vite je me suis lassée. Le nombre important de personnages secondaires qui apparemment sont des célébrités locales (désolée je ne connais pas très bien le coin de LA, encore moins celui des 60’), les digressions qui m’ont parues plaquées trop artificiellement dans le récit et dont je ne vois pas la pertinence autre que celle de prouver que des recherches ont été effectuées sur le sujet.

Bref, j’ai eu un peu de mal à aller jusqu’au bout. Peut-être parce que trop documentaire et pas assez romanesque à mon goût.

Mais apparemment je suis la seule… Oui, je l’avoue, je suis allée fouiner du coté d’autres blogs comme celui de Patacaisse (billet du 24 juillet), ou Folfaerie (billet du 1er août)

Plusieurs avis valent mieux qu’un…

 

Merci à logotwitter et aux éditions  LE SERPENT A PLUMES

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche