Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 20:33

Quatrième de couverture :« Rien ne devait troubler son long sommeil de vingt siècles…carnyx

Le Carnyx de Tintignac est la pièce maitresse de ce trésor arraché au granite limousin. . A la veille de sa présentation au public, le mythique instrument gaulois disparait des vitrines lourdement gardées du musée de Tulle. Quelques heures auparavant, le corps de Daniel Moreau est retrouvé dans la campagne berrichonne, à quelques encablures du site d’Argentomagus. L’ami du conservateur a été froidement exécuté d’une balle dans la tête. Quel lien entre ces évènements distants d’une centaine de kilomètres ? Quelle est la signification de cette formule retrouvée dans les archives de Daniel Moreau, « CV Teodeleno » ?

C’est un vaste puzzle que vont être confrontés, de part et d’autre, Fabrice Montignac, journaliste au quotidien local de Tulle et la lieutenante Albane Sénon qui commande la gendarmerie d’Argenton-Sur-Creuse. Cette traque va les mener sur la piste d’un incroyable secret, préservé à travers les siècles ! »

 

Ce livre m’a été prêté en février par ma cousine corrézienne (je te le rends en août, promis). J’ai mis un peu de temps avant de me plonger dedans, mais, dès les premières pages je ne l’ai plus lâché.

J’ai retrouvé ici, un roman policier tel que je les aime avec une intrigue bien ficelée.

L’action se passe entre Tulle et son musée (que j'irais bien visiter), Argenton-Sur-Creuse (commune de l’Indre comme chacun sait), sa gendarmerie et aussi son site archéologique. L’auteur tisse son histoire autour d’un carnyx volé, s’en suit une enquête à deux voix (Fabrice Montignac, journaliste à la Montagne de son état, et la jolie lieutenante Albane Senon) dans la campagne limousine.

Le roman débute par une immersion dans la Gaule de -50 av JC avant de faire un bond de près de 2000 ans. Inscrire une intrigue policière dans un contexte historique n’est pas chose facile, mais on sent l’auteur bien documenté. L’écriture est facile, moderne et agréable à lire. Les rebondissements ne manquent pas. Haletant jusqu’aux dernières pages, ce roman laisse une porte ouverte sur bien des supputations qui trouveront peut-être leurs dénouements dans… 2000 ans ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nicole 27/05/2013 20:44


tu donnes au lecteur l'envie de découvrir ce roman, c'est sympa. nous en reparlerons en aôut  à bientôt

A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche