Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 23:55

avis à mon executeurAvis à mon exécuteur, Romain Slocombe, Robert Laffont, 485 pages.

Quatrième de couverture :

Lundi 10 février 1941, Washington, hôtel Bellevue. Un client de passage est retrouvé mort d’une balle dans la tête, une arme près de lui. La police conclure au suicide. Nul ne sait encore que l’inconnu a été l’un des plus importants agents du renseignement de l’URSS…

En 1936, Victor Krebnistsky poursuit son rêve de révolution mondiale quand il découvre l’emprise stalinienne sur la guerre d’Espagne. Malgré lui, il participe à l’élimination d’un transfuge soviétique, mais il est trop tard pour quitter les rangs ; l’époque est au soupçon général. Tandis qu’à Moscou les fonctionnaires du NKVD se défenestrent pour échapper aux purges, Victor doit gagner Paris et honorer une effroyable mission visant son meilleur ami. EN dépit des menaces qui pèsent sur sa propre famille, il refuse de commettre l’impensable. Condamné dès lors à une exécution officieuse, contraint à une éternelle fuite ne avant, il ne peut plus compter que sur sa ruse et… sur une arme au pouvoir dévastateur : le document secret prouvant la trahison et le « grand mensonge » de Staline. S’en servir signifie la mort. Ou la dernière chance qu’aura Victor de souver la femme qu’il aime et leur petit garçon.

 

Avis de la page 100 :

Alors qu'on pouvait s'attendre à un policier, c'est la confession d'un des hommes de main du pouvoir Stalinien que l'on découvre. J'ai du mal à rentrer totalement dans le roman (car s'en est un même si on pourrait parfois se croire dans un essai tant les références historico-politiques sont nombreuses) peut-être parce qu'écrit à la première personne, il y a peu de dialogue et que l'écriture est essentiellement descriptive. Une lecture un peu rébarbative mais qui me permet de replonger dans les sombres années d'avant-guerre. J'ai bien du mal à savoir si j'aimerai ou pas ce livre au final. Affaire à suivre donc...

Chronique :

Voici un roman qu’on devrait retrouver dans les listes de prix littéraires de cet automne. Romain Slocombe signe ici une histoire qui retrace les années sombres du stalinisme. Sous forme d’un récit apocryphe, on pénètre au cœur du système d’espionnage soviétique.

Le roman commence par un prologue relatant un fait divers : un homme a été retrouvé mort dans une chambre d’hôtel à Washington. L’enquête conclue à un suicide. Cet homme n’est autre que Krebnitsky, transfuge de l’Est, traqués par ses anciens collègues. Puis, le narrateur passe en revue rapidement les différents protagonistes de l’affaire et informe le lecteur d’un courrier en provenance de Lausanne. Un ami libraire lui envoie un manuscrit et des lettres personnelles attribuées à Krebnitsky. Le cadre est posé.

Le roman est principalement constitué des mémoires de Krebnitsky, un espion comme un autre, ni meilleur, ni plus mauvais. Un homme avec sa foi dans le Communisme idéalisé, ses doutes dans l’appareil du Parti mais aussi ses lâchetés face aux choix tragiques que ses supérieurs lui imposent.

C’est l’histoire d’une vie dans l’histoire du Monde. Un roman qui humanise l’inhumain. Mais aussi un roman qui se mérite. J’ai dû me forcer à entrer dans cet univers. Le nombre de personnages, les abréviations désignant les différents services de sécurité soviétiques, la forme même du récit, au début, qui s’apparente plus à un témoignage qu’à un roman, m’ont rebutés au début. Mais tout cela concourt à donner à cette histoire un réalisme parfois à la limite du soutenable et un accent de vérité indéniable. Finalement, il est difficile de quitter Victor Krebnitsky, et son souvenir se prolonge bien après avoir refermé le livre.

 

Note :  19/20

 

 

Et pour aller plus loin…

Retrouvez les autres critiques sur lecteur.com

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Olivier BIHL 01/09/2014 22:26


E bien tant pis mais si tu changes d'avis, n'hésite pas à revenir vers moi ou même si tu souhaites que je fasses de même pour l'un des miens....


Bonne soirée

vhs 02/09/2014 18:53



Je n'y manquerai pas ! 


Bonne soirée à toi aussi et à bientôt pour d'autres aventures!



Olivier BIHL 01/09/2014 21:57


Bonsoir,


Explorateurs comme toi je fus et je m'en suis réjouis...


Ferais - tu voyager certains de tes livres chroniqués ici ?


Je serai preneur si c'était le cas.


Bonne soirée et bonne semaine.

vhs 01/09/2014 22:16



Bonsoir Olivier, 


Ce fut une belle expérience que je retenterai certainement.


Pour les livres voyageurs, j'avoue que je ne suis pas fan, surtout que faisant partie d'un club de lecture, il y a de fortes chances qu'au moins 4 livres soient prêtés dans ce cadre (je doute que
le 5éme ait du succès...) 


Bonne soirée et bonne semaine également 


 



A découvrir !

Visitez le site www.virginielauby.com

Cliquez sur les images pour en découvrir les premières pages... 

hantise

  lemouroir[1]

Edité chez Ex-Aequo , en format numérique aussi !


1ere-couverture-Nannig-copie-1.jpg

Réédité chez Chloé des Lys

Recherche